04/12/2011

rien à y voir

 

 

big_photo_16946_3660667_201003265632591.jpeg

 

La pluie ne vient pas que du ciel,
Elle pleure un amour si cruel…


Derrière un maquillage qui ne cache rien,
  Ses larmes coulent d’un rien,


Un souvenirs, un parfum ou même une pensée,
Rien ne lui fera oublier…


Oublier qu’elle l’a aimé,
Mais que lui ne l’a que quittée…

De l’eau dans son regard,
Comme ceux que l’on lit dans les romans de gare…


Des larmes qu’elle ne sait pas cacher,
Des larmes que ne sècheront jamais…


Dans ses attendes, y a que le repos,
Et dans son repos, que les sanglots…


Son cœur, mis sous cloche de verre,
Mis à l’abri de l’amour sans lumière,


Elle n’y laisse entrer que les souvenirs,
Ceux qui, même dans l’ombre, peuvent la  faire souffrir…


Alors de l’eau dans son regard, elle pleure,
L’histoire qui a brisé en morceau son cœur…

Elle entend cette voix qui était sienne,
Les belles parole que cache un « je t’aime »


Elle relit des messages qui ne veulent plus rien dire,
Quand l’auteur et sa plume n’ont su que partir…


Et les photos qui sont condamnées à finir dans un tiroir,
Car, comme sur elle, il n’y a plus rien à y lire, ……………………à y voir

 

23:58 Écrit par eyes | Lien permanent | Commentaires (15) |  Facebook |